Une contre-visite qui débouche sur une offre ?

Cher ami vendeur, un visiteur vous rappelle pour revoir votre bien une deuxième fois. Le bien lui plaît : la balle est dans votre camp !

1. Votre acquéreur potentiel regardera votre bien différemment de la première fois :

  • Il aura probablement préparé cette seconde visite,
  • il se fera accompagner pour un avoir l’avis d’un tiers,
  • il examinera l’état des installations en détail,
  • et peut-être évaluera les travaux qu’il a prévu.

Les questions qu’il vous posera seront cette fois ci-plus nombreuses et plus détaillées :
–          Les plans
–          Les matériaux
–          Le raccordement au réseau d’assainissement
–          Des questions sur le voisinage et le bruit
–          L’état des branchements d’eau
–          Où sont les compteurs
–          De voir les diagnostics réalisés et de parler de vos consommations d’énergie
–          De parler de l’entretien de la chaudière et voir le carnet d’entretien
–          Regarder où sont les branchements de la machine à laver, les branchements téléphones etc…
–          Ils prendront des mesures,
–          Pour un bien en copropriété : ils vous demanderont les comptes rendus des AG
–          Etc…
 
Bref ! Le conseil ici : accueillez toutes ces questions avec bienveillance, elles sont normales, ce n’est pas un interrogatoire de police, la personne cherche à acheter votre bien. Préparer votre dossier avec tous les éléments qui vous paraissent essentiels.  
 

2. Je l’espère pour vous c’est ce jour-là que cet acheteur potentiel va vous formuler oralement ou par écrit une OFFRE D’ACHAT (consultez l'article "L’offre d’achat : comment ça marche").
Plusieurs choix s’offrent à vous à ce moment.

 

3. C’est à partir de ce moment-là que la négociation commence. Si l’offre ne vous convient pas : ne la refusez pas catégoriquement, prenez le temps d’y réfléchir et je vous conseille de faire une contre-proposition. Intéressez-vous à votre acheteur potentiel (son budget, ses motivations et son mode de financement) : cela vous permettra également de prendre une décision.


Aujourd’hui la concurrence est rude, vous êtes 800 000 à vendre chaque année, et les offres ne pleuvent pas. Réfléchissez bien avent de refuser une offre et pensez à vos futurs projets !!